Technologie

Technologie des DendrisChips

Les points clés de la technologie des biopuces à ADN sont  la sensibilité et la spécificité (1) lors de l’interaction entre les sondes et la cible qui résultent de la conception des sondes et de la chimie fixant les sondes au support. De plus la sensibilité dépend de la qualité des cibles : qualité de l’échantillon, méthodes d’extraction et d’amplification, marquage et conditions d’hybridation. Notre technologie repose sur la fonctionnalisation du support par des dendrimères phosphorés ce qui augmente considérablement la sensibilité de notre puce.

  1.  Sensibilité : capacité à détecter une interaction entre sonde et cible
    Spécificité : capacité à ne pas générer de fausses interactions

Fig.1: Molecular modeling of phosphorous dendrimer G4

Fig.2: Molecular modeling of phosphorous dendrimer G4

Fig. 2: Nucleic Acids Research

Fig. 3: Nucleic Acids Research

La fig. 3 illustre clairement l’avantage en sensibilité de la fonctionnalisation des supports par la chimie dendrimères : signal de 10 à 100 fois plus élevé, comparée aux autres chimies utilisées par les autres compétiteurs.

La fonctionnalisation des supports par dendrimères phosphorés offre 3 avantages

Augmentation de la densité des sondes par unité de surface

Plus grande accessibilité des cibles aux sondes pour une hybridation en « 3D » et non en « 2D » comme pour les autres supports, augmentant ainsi la sensibilité

Espace plus grand entre le support solide et les sondes réduisant les interactions non spécifiques

Étapes d’analyses

Kit DIV rapide et précis

Le kit actuellement disponible est présenté en fig1. Il se compose de la puce à ADN DendrisChip, du DendriScan appareil de lecture des DendrisChips et de DendriSoftDiag logiciel d’intelligence artificielle intégrant tout le savoir-faire de Dendris en matière d’analyse de données biologiques.

Fig. 1 : Dendris Kit